Aller au contenu principal

Concours FRQ Visage Municipal: Des professeurs et une professeure du réseau UQ collaboreront à 2 projets financés

Le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT) ont annoncé le financement de 3 projets dans le cadre de l'édition 2022-2023 du programme Visage Municipal, qui offrait jusqu’à 100 000$ pour une durée de 2 ans en soutien à des projets de recherche arrimés sur les besoins en recherche et les défis des municipalités.

Parmi les 3 projets financés, 2 bénéficieront de l'expertise de membres du corps professoral du réseau de l'UQ.

Déploiement de l’économie circulaire pour la valorisation des balayures de rue municipale: avenues d’optimisation en gestion environnementale, procédé de conditionnement et réseau logistique mutualisé

  • Jean-François Audy, Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
  • Francis Brouillard, Innovation et Développement économique Trois-Rivières (IDETR)
  • Amina Lamghari, Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
  • Samuel Trépanier, Cégep de Trois-Rivières
  • Sébastien Lange, Cégep de La Pocatière

Les abrasifs épandus en viabilité hivernale par les administrations routières doivent être retirés du réseau routier au printemps, générant ainsi une matière résiduelle récurrente. En partenariat avec la ville de Trois-Rivières, ce projet doit permettre d’accroître le potentiel de valorisation en abrasif d’hiver recyclé à partir de ces balayures de rue via:

  1. l’exploration d’amendements à la réglementation environnementale en vigueur
  2. des tests pilotes comparatifs d’un nouveau procédé de triage des balayures puis de fabrication des abrasifs
  3. l’optimisation de la conception d’un réseau logistique circulaire avec ou sans mutualisation à l’échelle régionale avec d’autres administrations routières émettrices

Conception d’une agro-bioraffinerie et mobilisation d’un réseau interorganisationnel pour accompagner la ville de Mirabel dans sa démarche de développement d’un carrefour d’innovation

  • Philippe Constant, Institut national de la recherche scientifique (INRS)
  • Chantale Maurice, Ville de Mirabel
  • Kokou Adjallé, Institut national de la recherche scientifique (INRS)
  • Anne-Marie Corriveau, Université de Sherbrooke

Ce projet vient soutenir Mirabel dans son virage de développement de l’économie circulaire par la mise à l’essais d’une agroraffinerie à 3 voies pour convertir les résidus lignocellulosiques, les fumiers bovins et les résidus organiques résidentiels en produits biosourcés à haute valeur ajoutée. Les acteurs clés concernés par ces gisements, leurs attentes et leurs enjeux par rapport à un tel projet en bioéconomie seront identifiés, conduisant ainsi à la mobilisation d’un réseau local soutenant les efforts de déploiement de l’agroraffinerie proposée. En découlera un cadre de référence en matière de collaboration interorganisationnelle pour d’autres initiatives similaires dans les villes québécoises.

Copyright © 2015  –  Université du Québec  –  Tous droits réservés  –  

Mise à jour: