Aller au contenu principal

Nouveau microprogramme de 2e cycle en gouvernance et gestion des marchés publics

Le nouveau programme permet aux étudiantes et étudiants de comprendre et de maîtriser les grands enjeux socioéconomiques, organisationnels, technologiques, juridiques et d'intégrité qui sont liés à la passation des marchés publics.

Plus précisément, il permet à celles et ceux qui le suivent :

  • d’adopter une vision holistique et une approche multidisciplinaire des processus de passation des marchés publics;
  • de maîtriser un cadre de référence permettant la mise en œuvre des meilleures pratiques et des stratégies contractuelles dans le respect du cadre normatif applicable;
  • de se doter d’outils permettant l’amélioration sur une base continue de l’efficience et de l’efficacité des processus de passation des marchés publics et d’intégrer une démarche de gestion des risques de corruption et de collusion.
  • Le directeur général de l’ENAP, Guy Laforest, est particulièrement heureux de la création de ce microprogramme : « L’ENAP met constamment à jour son offre de formation en fonction des besoins de nos clientèles et ce microprogramme constitue un bel exemple de notre souci d’actualisation et de renouvellement, affirme-t-il.

En effet, les marchés publics constituent aujourd’hui un levier à la disposition des organisations publiques pour la réalisation des politiques gouvernementales d’innovation, de développement durable et de développement socioéconomique. Bref, de plus en plus, les marchés publics sont devenus un instrument puissant de mise en œuvre des stratégies de développement socioéconomique de nos sociétés. »

Population étudiante visée

Ce microprogramme s’adresse aux personnes œuvrant ou aspirant à travailler dans le domaine de la gouvernance et la gestion de la passation des marchés publics. Plus spécifiquement, quatre populations sont visées :

  • les gestionnaires des donneurs d’ouvrage ayant à encadrer et à superviser des processus de passation des marchés publics (ex. : responsable de l’observation des règles contractuelles, conseillère ou conseiller aux affaires stratégiques, gestionnaire de projets; directrice ou directeur d’approvisionnement, coordonnatrice ou coordonnateur de programmes, etc.);
  • les analystes ayant à participer aux analyses préliminaires, à la préparation des documents d’appel d’offres, aux évaluations des soumissions ou au suivi et à l’évaluation de l’exécution des contrats publics;
  • le personnel professionnel (vérificateurs, enquêteurs, inspecteurs, etc.) œuvrant dans des organismes de contrôle et de surveillance des marchés publics (Conseil du Trésor, Autorité des marchés publics, Unité permanente anticorruption, Bureaux d’inspection de la Ville de Montréal, Vérificateur général du Québec, etc.);
  • les employées et employés du secteur privé et des organisations sans but lucratif ayant à répondre à des appels d’offres publics et les responsables des approvisionnements des entreprises privées et du secteur social.

Il est par ailleurs possible créer des cohortes réservées pour les organismes qui en feront la demande.

Pour en savoir plus sur le microprogramme et les conditions d’admission

Pour faire une demande d'admission

Source :
Service des communications
ENAP, 27 janvier 2021

Toutes les actualités de l'École nationale d'administration publique >>>

Copyright © 2015  –  Université du Québec  –  Tous droits réservés  –  

Mise à jour: