Aller au contenu principal

Trois professeurs de l'UQAT obtiennent un important soutien financier

Marie-Hélène Ayotte, Oscar Labra et Simon Dor

Le développement des individus, des organisations et des communautés fait partie des orientations stratégiques qui guident la recherche et la création à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). Deux professeurs et une professeure pourront y contribuer de façon significative grâce à l'obtention d'une subvention de développement Savoir octroyée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). En effet, la professeure Marie-Hélène Ayotte et le professeur Oscar Labra de l'Unité d'enseignement et de recherche (UER) en développement social et humain, ainsi que le professeur à l'UER en création et nouveaux médias, Simon Dor, ont vu leurs projets respectifs retenus dans le cadre de l'un des volets du programme Savoir qui vise précisément à appuyer les étapes initiales de la recherche sur une période de deux ans.

Développement humain et social

Favoriser des interventions policières mieux adaptées aux personnes autistes
La professeure en psychoéducation à l'UER en sciences du développement humain et social, Marie-Hélène Ayotte, s'intéresse aux interventions policières menées auprès de personnes autistes. En effet, le caractère plutôt invisible de l'autisme ainsi que certaines caractéristiques autistiques, notamment l'hypersensibilité aux sons et au toucher, sont susceptibles d'interférer avec le travail des policiers et des policières, et ce, quel que soit le motif d'intervention auprès de la personne autiste. Celle-ci peut avoir été impliquée dans un accident de la route, avoir été témoin d'un délit, avoir fugué, etc.

Dans le cadre de son projet intitulé « Les enjeux de l'intervention policière auprès des personnes autistes et de leur famille », la professeure Ayotte documentera comment les interventions policières auprès des personnes autistes sont vécues et perçues par les policières et les policiers, les personnes autistes ainsi que leurs familles. Ultimement, son travail permettra d'identifier les besoins pour une formation policière adaptée aux personnes vivant avec l'autisme. Pour mener à bien son projet, Marie-Hélène Ayotte s'est vu attribuer une subvention de 74 702 $.

Améliorer l'accès aux services sociosanitaires des hommes autochtones
Le professeur à l'UER en sciences du développement humain et social ainsi que directeur du module en travail social à l'UQAT, Oscar Labra, veut pallier le manque criant de connaissances quant aux facteurs qui ont un impact sur la santé des Autochtones. Plus précisément, il veut comprendre pourquoi les hommes autochtones utilisent aussi peu les services sociosanitaires, puisque la problématique touche davantage les hommes que les femmes. Afin d'identifier des facteurs qui pourront faciliter l'accès à ce type de services, le professeur Labra se penchera sur la situation dans trois communautés situées en Abitibi-Témiscamingue, soit le Lac Simon, Pikogan et Kitcisakik.

Deux autres professeurs à l'UQAT, Hugo Asselin et Augustin Ependa, de même que Brent Angell de l'Université de Windsor et Ernest Pénosway de la communauté de Lac Simon, collaboreront avec le professeur Labra. Pour réaliser son projet intitulé « Facteurs facilitant l'accès aux services socio-sanitaires des hommes autochtones en région éloignée », Oscar Labra a obtenu un soutien financier de 75 000 $ du CRSH.

Cerner les impacts du « fly in-fly out »
Le professeur Labra dirige par ailleurs un autre projet de recherche qui a reçu une subvention de 30 000 $ dans le cadre du programme Accélération de MITACS. En collaboration avec le directeur du Groupe Image, Tommy Cousineau, il étudiera l'impact du navettage, communément appelé « fly-in fly-out », dans la vie des travailleurs miniers de la région de l'Abitibi-Témiscamingue.

Création et nouveaux médias

Comprendre la représentation du pouvoir dans les jeux vidéos
Le professeur adjoint à l'UER en création et nouveaux médias, Simon Dor, analysera des centaines de jeux vidéo afin de comprendre la manière dont certaines formes singulières de jeu de stratégie et de gestion peuvent renverser la tangente dominante du genre pour offrir des représentations alternatives du pouvoir.

Afin de réaliser les premières étapes de son projet « Représenter le pouvoir autrement : figures alternatives dans les jeux de stratégie et de gestion », le professeur Dor a obtenu une subvention de développement Savoir de 55 180 $.

Raconter l'histoire internationale de la culture vidéoludique
Par ailleurs, une autre recherche pour laquelle Simon Dor est cochercheur a obtenu une subvention Savoir du CRSH. Intitulé « Towards a visualization-assisted international history of videogame culture », le projet dirigé par le professeur Carl Therrien de l'Université de Montréal porte sur l'histoire internationale du jeu vidéo et vise à développer une meilleure compréhension de la culture vidéoludique, de son évolution ainsi que de la culture englobante engendrée par l'image promotionnelle des jeux vidéo à travers l'utilisation de bases de données visuelles.

Source :
Service des communications
UQAT, 19 août 2020

Toutes les actualités de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue >>>

Copyright © 2015  –  Université du Québec  –  Tous droits réservés  –  

Mise à jour: