Aller au contenu principal

Une équipe dirigée par une professeure de l'UQAC reçoit une subvention CRSH pour l'Initiative de recherche sur la violence fondée sur le genre

La recherche intersectionnelle est la pierre angulaire de la compréhension et de la lutte contre la violence fondée sur le genre. Bien que la violence puisse malheureusement toucher tout le monde, certains segments de la population canadienne, notamment les femmes et les filles autochtones, les femmes vivant dans les collectivités rurales et éloignées, les femmes nouvellement arrivées au Canada, les femmes vivant avec un handicap et les communautés 2ELGBTQI+, sont plus susceptibles de subir la violence fondée sur le genre au cours de leur vie. C'est pourquoi le gouvernement du Canada soutient la recherche intersectionnelle fondée sur les expériences uniques vécues par les personnes et leurs collectivités afin d'améliorer les méthodes de prévention, l'accès à la justice et les services de soutien aux personnes survivantes.

Le 30 mai 2023, l'honorable François-Philippe Champagne, ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, et l'honorable Marci Ien, ministre des Femmes et de l'Égalité des genres et de la Jeunesse, ont annoncé un investissement de 3,5M$ dans 6 projets sur la violence fondée sur le genre par l'entremise de l'Initiative de recherche sur la violence fondée sur le genre.

Ces partenariats financés par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) et Femmes et Égalité des genres Canada s'appuieront sur la collaboration et l'apprentissage mutuel en matière de violence fondée sur le genre au Canada, entre les chercheuses et chercheurs universitaires et les organismes communautaires. Parmi les thèmes explorés figurent les abus économiques dans les relations intimes, les parcours des femmes qui ont séjourné dans des centres d'hébergement d'urgence, le rétablissement de l'accès à la justice et la prévention de la violence à l'égard des femmes autochtones.

Un projet piloté par l'UQAC en partenariat avec le YWCA Québec

Une équipe de recherche dirigée par Catherine Flynn, professeure à l’Unité d’enseignement en travail social du Département des sciences humaines et sociales de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), en partenariat avec le YWCA Québec, a reçu un financement de 442 850$ sur 4 ans pour réaliser le projet «Sortir d'un contexte de violence et prévenir un passage vers l'itinérance - Une étude longitudinale pour mieux comprendre les trajectoires des femmes ayant séjourné dans une maison d'hébergement d'urgence». L'équipe est composée des 4 professeures suivantes:

Faits en bref au sujet de l'Initiative

  • Les subventions pour la recherche sur la violence fondée sur le genre sont d'une valeur maximale de 700 000$ sur 4 ans.
  • Le gouvernement du Canada fait progresser les efforts visant à prévenir la violence fondée sur le genre et à soutenir les victimes et les survivantes et survivants, ainsi que leurs familles. Le Plan d'action national pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe, récemment annoncé, est un engagement des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux à travailler ensemble pour que le Canada soit exempt de violence fondée sur le genre.
  • Depuis avril 2020, Femmes et Égalité des genre Canada a investi plus de 300M$ en financement d'urgence lié à la COVID19 dans plus de 1420 centres d'hébergement pour femmes, centres d'aide aux victimes d'agression sexuelle et autres organismes, dont 157 au service des autochtones. Le budget fédéral 2021 prévoit un investissement important de 601,3M$ sur 5 ans pour lutter contre la violence fondée sur le genre, dont 30M$ destinés aux lignes d'écoute téléphonique afin de répondre aux besoins urgents des Canadiennes et des Canadiens et de prévenir l'escalade de la violence fondée sur le genre.

Copyright © 2015  –  Université du Québec  –  Tous droits réservés  –  

Mise à jour: