Aller au contenu principal

Une étude sur l'anxiété de la communauté étudiante de l'UQAT en contexte de pandémie est publiée dans une revue internationale de psychiatrie française

Saïd Bergheul, Oscar Labra, Augustin Ependa et Carol Castro

Rouyn-Noranda, le 13 décembre 2021 – Les résultats d'une étude portant sur l'anxiété de la communauté étudiante de l'UQAT en contexte de pandémie, réalisée par trois professeurs et une professeure de l'UQAT, en collaboration avec le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue, furent publiés dans la revue de référence en psychiatrie francophone « Encéphale ».

Intitulée Facteurs prédictifs de l'anxiété des étudiants durant la pandémie (COVID-19), cette étude fut en effet réalisée au début de l'année 2020 par les professeurs Saïd BergheulOscar Labra, Augustin Ependa, et la professeure Carol Castro, de l'Unité d'enseignement et de recherche en sciences du développement humain et social de l'UQAT, ainsi que le docteur J.P. Bedoyat, médecin général et obstétrique au CISSSAT.

Portant sur un échantillon de 445 étudiants et étudiantes de l'UQAT, l'étude quantitative a permis de mesurer l'anxiété grâce à l'inventaire de Beck* alors que plusieurs variables sociodémographiques furent également testées, dont les groupes d'âge, le genre, l'ethnie, le statut matrimonial, le nombre d'enfants, le nombre de personnes à domicile, le diagnostic de maladie, le niveau de scolarité, le domaine d'études, le statut à l'université, le statut au travail et le revenu familial.

Les résultats ont ainsi démontré que les effets de certaines variables sur l'anxiété sont plus marqués, notamment pour les femmes et les personnes non binaires que chez les hommes. De plus, le groupe de recherche a démontré que le fait d'avoir des enfants à charge peut s'avérer être un facteur de protection. L'étude suggère ainsi que cette variabilité soit désormais prise en compte dans la proposition de mesures d'intervention en contexte de confinement.

Consulter l'article sur le lien suivant.

* L'inventaire d'anxiété de Beck est constitué de 21 symptômes de l'anxiété. Le répondant indique, sur une échelle, jusqu'à quel point chaque symptôme l'a affecté.

Source :
Service des communications
UQAT, 13 décembre 2021

Toutes les actualités de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue >>>

Copyright © 2015  –  Université du Québec  –  Tous droits réservés  –  

Mise à jour: